Angelo Parisi naît le 3 janvier 1953 à Arpino dans la région du Latium, en Italie. En 1956, au moment où l’émigration italienne connaît son dernier rebond en France, ses parents quittent la Péninsule pour l’Angleterre. Une destination qui n’est pas la plus courante pour des Italiens. L’école anglaise, qui valorise les pratiques sportives depuis la fin du XIXe siècle, lui donne le goût du sport. Son gabarit et sa vitesse s’expriment d’abord sur les terrains de rugby, mais à 15 ans, c’est au judo qu’il se consacre pleinement, au sein du plus vieux club de judo d’Europe, le Budokwai, fondé en 1918 à Londres par un maître japonais. Il devient ceinture noire en une année seulement. Champion d’Angleterre en junior puis en senior, il est sélectionné en équipe nationale. Sous les couleurs anglaises, dans la catégorie des plus de 95 kg, il remporte la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Munich de 1972 et un titre de champion d’Europe la même année à Voorburg aux Pays-Bas.

 

En 1974, il épouse une Française et engage une procédure de naturalisation. La Fédération anglaise décide dès lors de ne pas le retenir pour les Jeux olympiques de Montréal en 1976. Devenu Français, il remporte six fois le championnat de France et sept fois le championnat d’Europe entre 1977 et 1984. Aux Jeux olympiques de Moscou, en 1980, il décroche la première médaille d’or du judo français dans la catégorie des lourds, ainsi qu’une médaille d’argent en toutes catégories. Cette performance lui vaut l’honneur de porter le drapeau en tête de la délégation française lors de l’olympiade suivante, à Los Angeles en 1984. Au cours de la compétition, celui que ses amis surnomment « Angelo le magnifique » en raison de son élégance technique sur les tatamis, obtient une dernière médaille, d’argent cette fois.

 

En 1985, il met un terme à sa carrière, mais ne quitte pas pour autant les dojos : il devient entraîneur de l’équipe de France. Sous sa houlette, Djamel Bourras et David Douillet sont champions olympiques à Atlanta en 1996. Aujourd’hui il continue de transmettre sa passion au sein de l’association Activivre et reste un champion et un précurseur exceptionnel du judo en France.

 

  • Site de la fédé : http://www.ffjudo.com/

  • Livre : Judoka Britannique: Angelo Parisi, Craig Fallon, Peter Cousins, Euan Burton, Livres Groupe (sous la direction de), Books LLC, 2010

 

 

Site internet :

Judo
Angelo PARISI
Arnaud Assoumani © Getty Images/AsiaPac
(né en 1953)
Italie
Parisi-3.png
Parisi-3.png
press to zoom
Parisi-2.png
Parisi-2.png
press to zoom
Parisi-1.png
Parisi-1.png
press to zoom
Nos champions
Raconté par
Passi

Rappeur Français, né en 1972 à Brazaville, au Congo, il arrive en France à l’âge de sept ans. Il se révèle au sein du Minister A.M.E.R, aux côtés de Stomy Bugsby. Il entame ensuite sa carrière solo avec le titre Je zappe et je matte qui lui vaut un disque d’or en seulement trois semaines. 1998 est pour lui une année particulièrement riche. Il crée son propre label, Issap, sous lequel il édite deux albums du collectif Bisso Na Bisso dans, et collabore avec les plus grands du Rap Français au sein du Collectif Secteur A. Au début des années 2000, il reprend sa carrière solo avec les albums Genèse, Odyssée et Paris on Fire, tout en participant activement aux compilations « Dis l’heure. »