Louis Mbarick Phall dit « Battling » Siki naît en septembre 1897, à Saint-Louis au Sénégal. Arrivé en France très jeune, il commence à boxer à 15 ans avec succès mais sa carrière est stoppée par la Première Guerre mondiale. Après quatre années passées sous les drapeaux, il est décoré de la Croix de guerre et reçoit la médaille militaire.

 

De retour sur le ring, il met K.-O. tous les champions qu’on lui oppose dans des catégories de poids parfois supérieures à la sienne. Jusqu’au mémorable « drame de Buffalo », à Montrouge le 24 septembre 1922, lorsqu’il écrase Georges Carpentier. Le combat avait été « arrangé » au profit du Grand Georges, mais ce dernier avait voulu, devant un public venu le voir donner la leçon, frapper durement son adversaire. « Battling » Siki ne l’avait pas accepté, l’avait prévenu à plusieurs reprises puis avait fini par se battre sans retenue, jusqu’à allonger son adversaire, à la stupeur générale. « Notre Siki national » devient champion de France, d’Europe et du monde. Pour quelques jours seulement. L’industrie de la boxe s’empresse de le déchoir de son trône. La manière est si grossière et brutale que l’ancien commissaire aux troupes noires, le député Blaise Diagne, met l’affaire sur la place publique. Son plaidoyer devant l’Assemblée nationale fait sensation. Le scandale ­– que d’aucuns comparent à l’affaire Dreyfus – est tel que machine arrière est faite et « Battling » Siki est momentanément rétabli dans ses titres. Il est cependant contraint, pour pratiquer son métier, de boxer en Irlande, le jour de la Saint Patrick, en plein climat insurrectionnel… Sa victoire, évidente aux yeux de tous les observateurs, n’est pas reconnue. Il doit abandonner son titre mondial en terre irlandaise.

 

 « Battling » Siki ne se remettra jamais de cette défaite injuste. Il s’exile l’année suivante aux États-Unis où il connaît une lente descente aux enfers, qui s’achève dans le caniveau d’une rue de Harlem, où son corps est retrouvé le 15 décembre 1925  perforé de  deux balles dans le dos. Pour les Français et les Sénégalais, il demeure un champion hors norme, le premier « Africain » ayant marqué le sport français.

 

Site de la fédé : http://www.ffboxe.com/

  • Livre : Battling Siki, de Jean-Marie Bretagne, Éditeur Philippe Rey, 2008.

 

Site internet :

Boxe
Louis Phall "Battling" SIKI
Battling_Siki © Docpix.fr
(1897-1925)
Sénégal
Battling Siki-1.png
Battling Siki-1.png
press to zoom
Battling Siki-2.png
Battling Siki-2.png
press to zoom
Battling Siki-3.png
Battling Siki-3.png
press to zoom
Nos champions
Raconté par
Claudy Siar

Né en 1969 à Paris, il est d’abord connu du public comme animateur de radio et de télévision. Artiste, il sort plusieurs albums studio (entre 19991 et 2005) tout en devenant co-fondateur de la station de radio Tropiques FM et animateur-producteur de l’émission Africastar (2008). Il est engagé depuis toujours dans la lutte contre le racisme et sera nommé, en 2011, délégué interministériel  pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer, avant de revenir, en 2013, comme présentateur du Claudyshow sur les antennes de France Ô.