Les joueurs maghrébins en équipe de France
Autres expos

Joueurs maghrébins : la longue absence (1961-1994)

«  Halimi, Mimoun…, c’est, qu’on le veuille ou non, une histoire française. »

Antoine Blondin, L’Équipe, 1956

Le contentieux entre la France et le Maghreb est tel qu’il faudra plusieurs années pour retrouver les joueurs maghrébins en sélection nationale. En outre, l’indépendance de l’Algérie a entraîné l’interdiction pour les joueurs nationaux d’aller jouer à l’étranger avant l’âge de 28 ans. Si les joueurs maghrebins sont quasi absents de cette période chez les Bleus, certains joueurs s’imposent dans le championnat de France. Mustapha Dahleb, meneur de jeu d’exception du PSG (qui a grandi en France), Noureddine Kourichi, né en France, joueur de Valenciennes et des Girondins de Bordeaux (il a participé sous le maillot algérien à deux Coupes du monde en 1982 et 1986), Abdel Djaadaoui, libero emblématique du FC Sochaux, sont les plus en vue. Mais aussi, Abdelkrim Krimau, rendu célèbre par la fameuse épopée bastiaise en 1977-1978 et Alim Ben Mabrouk, titulaire de la double nationalité, choisiront de jouer pour l’Algérie en 1986.

 

Au cours de ces années, les équipes nationales du Maghreb remportent des succès notables dans les grandes compétitions, le Maroc inaugurant ce cycle avec la victoire de la CAN 1976 et l’Algérie le clôturant lors de la CAN 1990 en emportant la compétition. L’immigration maghrébine se transforme en profondeur avec le regroupement familial qui s’institutionnalise au milieu des années 1970. En 1973, un an après la création du Front national, la France est touchée par une série de « ratonnades » et de crimes racistes qui assombrissent un peu plus les relations franco-algériennes. Dix ans plus tard, alors que la banlieue gronde du côté de Lyon, la « Marche des Beurs » donne une visibilité nouvelle à la « Deuxième Génération issue de l’immigration ».

 

  • 1961 Mahi Khennane est sélectionné deux fois en équipe de France

  • 1962 Coupe du monde au Chili (sans la France) Fondation de la Fédération algérienne de football

  • 1966 Rachid Mekhloufi est sacré meilleur joueur du championnat de France

  • 1973 Vague de crimes racistes et anti-arabes en France

  • 1975 Deux cent mille Tunisiens en France Première révolte dans les camps de harkis en France

  • 1976 Le Maroc remporte la CAN Farès Bousdira connaît son unique sélection en équipe de France

  • 1977 Omar Sahnoun, surnommé « le footballeur harki » connaît sa première sélection chez les Bleus

  • 1990 L’Algérie gagne la CAN (à domicile)

  • 1994 Zinédine Zidane est sélectionné en équipe de France

  • 2008 Depuis 1932, plus de trois cent cinquante joueurs maghrébins auront joué dans des clubs français (D1 et D2)

  • 2014 L’Algérie est qualifiée pour la Coupe du monde 2014

 

Arabe : Désigne les habitants de l’Arabie antique, et par extension, depuis la propagation de l’Islam, les populations arabophones du Proche-Orient et du Nord de l’Afrique. 

© Presse Sports L’Équipe
© Presse Sports L’Équipe

Mustapha Dahleb et Nordine Kourichi saluant leur public lors du match Algérie-RFA lors de la Coupe du Monde, 1982.

press to zoom
© Groupe de recherche Achac / DR
© Groupe de recherche Achac / DR

Affiche « Marche pour l’égalité et contre le racisme », 1983.

press to zoom
© Coll. part. /DR
© Coll. part. /DR

Affiche de la Coupe du Monde en Angleterre, 1966.

press to zoom
© Presse Sports L’Équipe
© Presse Sports L’Équipe

Mustapha Dahleb et Nordine Kourichi saluant leur public lors du match Algérie-RFA lors de la Coupe du Monde, 1982.

press to zoom
1/3