Ces Bleus venus d'Europe
Autres expos

Le racisme dans le football : un long combat…

« Si un joueur commet un acte raciste, j’irai jusqu’à demander un ou deux ans de suspension de nos compétitions » 

Michel Platini, président de l’UEFA, 2008

La question du racisme dans le football est un sujet récurrent depuis l’intégration des premiers joueurs des colonies ou d’origine étrangère. Déjà, en Afrique du Nord au temps des colonies, les équipes étaient séparées. À cette époque, les autorités coloniales avaient peur d’éveiller un sentiment national et voulaient maintenir la ségrégation. Le racisme anti-arabe, au même titre que celui contre les Afro-Antillais commence à être timidement combattu par les autorités du football. Le racisme anti-arabe des années 1970, la crise des banlieues dans les années 1980 et les questions autour de l’intégration dans les années 1990 ont, à chaque fois, trouvé un écho dramatique dans le football et sur les terrains.

 

Le racisme ne touche pas que la France : dès 1921, le président du Brésil, Epitacio Pessoa, décidait par décret qu’il était interdit de sélectionner des joueurs à la « peau brune ». En 2009, l’UEFA a décidé que l’arbitre pourrait interrompre le match si des incidents

Décidé que l’arbrite pourrait interrompre le match si des incidents racistes étaient suffisamment graves. Sans aller aussi loin, la FIFA adopte en 2000 une première déclaration contre le racisme et met progressivement en place de nouvelles actions. Enfin, auprès des supporters et du grand public, le réseau FARE a mis en œuvre de nombreuses actions depuis 1999 pour lutter contre le racisme. Tout le monde en convient, seule la pédagogie et la fermeté peuvent venir à bout du racisme dans les stades. Cela n’exclut pas les agressions racistes de plus en plus fréquentes, comme celles contre Djibril Cissé en 2009, Abdeslam Ouaddou en 2008 et Chaouki Ben Saada en 2004 ou les réactions des Italiens contre la selection en équipe nationale de Mario Balotelli, en raison de son origine ghanéenne.

 

  • 1830 Conquête de l’Algérie

  • 1881 Protectorat français en Tunisie

  • 1912 Protectorat français au Maroc

  • 1928 Interdiction provisoire des matchs entre Européens et « indigènes » en Algérie

  • 1954 Début de la guerre d’Algérie

  • 1961 Répression du 17 octobre à Paris contre le FLN

  • 1977 Soixante-dix meurtres d’Algériens en France depuis 1971

  • 1983 Marche pour l’égalité en France (dite aussi « Marche des Beurs »)

------------------------------

  • 1987 Le MRAP lance l’opération Foulées multicolores pour promouvoir la diversité française

  • 1989 Joseph-Antoine Bell est conspué et reçoit des bananes au Vélodrome

  • 1993 PSG-Caen : des hooligans s’en prennent à des Maghrébins

  • 1999 Création du réseau FARE (Football Against Racism in Europe)

  • 2002 Instauration d’une journée mondiale contre la discrimination et le racisme (FIFA)

  • 2008 Un supporter messin traite Abdeslam Ouaddou de « sale Arabe » et d’« espèce de singe» Des supporters du PSG agressent un Maghrébin

  • 2011 Scandale des quotas au sein de la Fédération française de football

  • 2012 Polémique autour de Samir Nasri portant un maillot avec l’inscription « Eid Mubarack ».

© Lahalle/Presse Sports L’Équipe
© Lahalle/Presse Sports L’Équipe

Banderole « Say no to racism » avant le match Italie-Ukranie, Coupe du Monde, 2006.

press to zoom
© Fonds Keystone/ Eyedea
© Fonds Keystone/ Eyedea

Manifestation contre le racisme. Halte au fascisme, halte au racisme, 1983.

press to zoom
© Martin Bureau/ AFP
© Martin Bureau/ AFP

5e anniversaire de la mort de Brahim Bouarram, photographie de Martin Bureau, 2001.

press to zoom
© Lahalle/Presse Sports L’Équipe
© Lahalle/Presse Sports L’Équipe

Banderole « Say no to racism » avant le match Italie-Ukranie, Coupe du Monde, 2006.

press to zoom
1/3