Ces Bleus venus d'Europe
Autres expos

Le temps des champions venus d’Europe : des héritiers de l’immigration à l’Afrique du Sud (1984-2014)

« Aujourd’hui, quand je porte le maillot de l’équipe de France, je ne pense pas à mes origines. Je me sens beaucoup plus Français qu’Espagnol. »

Luis Fernandez, 1986

De la fin des années 1980 à 1998 s’ouvre le temps des champions pour l’équipe de France. Les Bleus sont demi-finalistes de la Coupe du monde 1986, où s’illustrent particulièrement le milieu défensif Luis Fernandez et le défenseur Manuel Amoros. D’origine espagnole, les deux joueurs incarnent parfaitement cette génération de Bleus issue de l’immigration. La sélection nationale bénéficie au cours des années suivantes de la présence dans ses rangs de plusieurs Italiens, comme Éric Di Meco, Bruno Martini, Bernard Casoni ou Jean-Marc Ferreri. Dans les années 1990, l’équipe de France s’ouvre, à l’image du pays, à de nouveaux  flux, arménien et portugais notamment. Youri Djorkaeff est sélectionné pour la première fois en 1993, Robert Pirès en 1996, ) Alain Boghossian en 1997. L’équipe de France en 1998 doit beaucoup de son succès à ses quatorze joueurs issus de l’immigration, dont sept d’origine européenne ou sud-américaine (Italien, Portugais, Argentin, Arménien, Espagnol).

 

Après cet épisode mythique, une nouvelle ère s’ouvre et, avec elle, une réalité contrastée et riche de nouveaux enjeux. La France vit une période intense marqué par la victoire de l’Euro en 2000 et la finale de la Coupe du monde 2006. Si les joueurs « blacks » et « beurs » semblent omniprésents dans le football national, c’est parce que les joueurs issus de l’immigration européenne passent maintenant « inaperçus ». Cela révèle les enjeux des deux grands types d’immigration : alors que l’immigration ultramarine a du mal à s’inscrire pleinement dans le paysage national, les joueurs issus de l’immigration européenne incarnent parfaitement la nation française et prouvent la réussite du « creuset français ». Reynald Pedros, Corentin Martins, Youri Djorkaeff, Alain Boghossian, Robert Pirès, Daniel Moreira, Philippe Mexès, Benoît Pedretti sont autant de joueurs dont nous ignorons ou avons oublié les origines étrangères, et qui symbolisent la France du XXIe siècle, à l’aube de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

 

  • 1984 La France remporte l’Euro

  • 1985 La France remporte la Coupe intercontinentale (trophée Artemio-Franchi)

  • 1995 L’arrêt Bosman permet la circulation des joueurs européens dans l’espace communautaire, sans restriction

  • 2000 La France victorieuse à l’Euro en Belgique et aux Pays-Bas

  • 2001 La France remporte la Coupe des confédérations

  • 2002 Défaite de la France contre le Sénégal lors de la Coupe du monde en Asie

  • 2012 La France est présente à l’Euro en Pologne et en Ukraine.

----------------------------------

  • 1986 Le temps des Espagnols : l’époque des mythes Fernandez et Amoros

  • 1986 Manuel Amoros, joueur français de l’année pour France Football

  • 1988 Le temps des Italiens : Di Meco, Martini et Casoni

  • 1993 Première sélection de Youri Djorkaeff, symbole de l’immigration arménienne

  • 1996 Première sélection de Robert Pirès, Hispano-Portugais

  • 1996 Le temps des Portugais : Martins, Pedros et Pirès

  • 1997 Première sélection d’Alain Boghossian, d’origine arménienne

  • 2002 Première sélection de Philippe Mexès (d’origine portugaise) et de Benoît Pedretti (d’origine italienne)

  • 2008 100e anniversaire de l’entrée en équipe de France du premier joueur d’origine étrangère

  • 2010 Première sélection de Jeremy Menez (d’origine espagnole) et de Kevin Gameiro (d’origine portugaise)

  • 2011 Le retour des Polonais : Laurent Koscielny fait son entrée en équipe de France

  • 2012 Euro 2012 en Europe et en Ukraine

© Coll. Part. /DR
© Coll. Part. /DR

Tous à Paris contre racisme pour l’égalité des droits, affiche signée Margerin, 1987.

© Presse Sports
© Presse Sports

Le joueur d’origine italienne Jean-Marc Ferreri (match Portugal-France), photographie de presse, 1983.

© Labatinière/ Presse Sports
© Labatinière/ Presse Sports

Sélection mondiale 1998 de l’Équipe de France de 10 ans après, photographie de Labatinière, 2008.

© Coll. Part. /DR
© Coll. Part. /DR

Tous à Paris contre racisme pour l’égalité des droits, affiche signée Margerin, 1987.

1/3